La volonté, ça ne sert à rien

La volonté, ça ne sert à rien

La volonté, ça ne sert à rien !

 

Depuis de nombreuses années lorsque je reçois des clients pour un arrêt du tabac ou pour une perte de poids mais également pour un problème de confiance en eux , je les entend souvent dire que le problème c’est qu’ils n’ont pas la volonté nécessaire, et qu’il se sente nul. 

 

La volonté fait partie de ces concepts l’on utilise toute la journée et depuis des générations et des générations on nous reproche que si on a pas de volonté  c’est qu’on est pas capable ou nul. Il vient souvent cette réflexion « Tu n’as qu’à avoir de la volonté » et nous ne nous sentons  pas à la hauteur, mais rarement nous nous sommes posé la question de savoir ce qu’était la volonté et avoir la volonté.

On entend le plus souvent par volonté cette capacité à prendre des décisions de façon rationnelle et de les mettre en action, d’ailleurs on considère que pour faire preuve de volonté il faut que cette décision rationnelle s’oppose à nos instincts, à nos émotions, ainsi par notre capacité à imposer la toute-puissance de notre raison sur le reste de nos être, nous renforçons la domination de l’esprit sur le corps dans une pure tradition cartésienne et par là nous faisons preuve fièrement de volonté

Mais si on regarde un autre niveau, ce qui nous a poussé à avoir de la volonté  était  là à posteriori. Notre capacité à passer à l’ action est  déterminée  par différents éléments émotionnelles.  Mais nous avons été éduqué dans cette vision du monde rationnel qui poussée  par le fait de rendre les actes extérieures, les résultats factuelles et mesurables comme des preuves de la réalité avant l’esprit, la pensée.

Les neurosciences aujourd’hui nous permettant d’appréhender le fonctionnement du cerveau et nous montre que ce type de conception autour de la volonté est tout à fait erroné,  en effet on sait maintenant que 99 % de décisions sont prises de façon émotionnelle avant même d’arriver aux parties plus rationnel de notre cerveau . 99 %  du temps nous ne faisons plus post-rationaliser ses décisions déjà prises

lorsque l’on prend une décision importante ou moins important elle doit faire appel à différentes part de notre cerveau reptilien, Limbique ou neocortex et comme le raisonnement ou la raison ne passe pas à l’action, ceux sont nos émotions qui vont nous permettrent de passer à l’action plus facilement que d’autres pour une décision importantes. Ceux sont donc nos émotions qui sont le carburant des changements. 

 

Alors posez vous ces questions : ressentez vous vos émotions ? savez vous identifier vos émotions ? Savez vous identifier le besoin de vos émotions? Savez vous que vous pouvez apprendre à les gérer ?

Votre pouvoir de décision et d’action mais aussi de réflexion se situe dans votre capacité à pouvoir utiliser votre curiosité, votre intelligence et vos connaissances pour être acteur et actrice de votre vie. Sino vous vous considérez comme quelqu’un qui n’a pas de volonté et alors vous risquez de jouer la victime.

Alors pour arrêter de fumer comme pour perdre du  poids, mais aussi pour changer professionnellement et personnellement, il est important d’avoir une émotion forte qui vous pousse dans ce sens. C’est là souvent le premier travail de la séance d’hypnose qui permet à la personne de trouver et mettre à jour les émotions qui vont venir soutenir le changement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu